Sylviane

Publié le 26 juillet 2021

Au printemps 21, peut-être au bout du processus de deuil, Céline Guichard a sorti de ses archives cette photographie de Sylviane à 10 ans, avec une coupe au bol que cette dernière détestait. Plutôt qu’interroger silencieusement ce sphinx, Céline Guichard en a décliné librement 50 peintures bleues et noires format raisin, une manière de ritualiser. De cette série sentimentale, les éditions Crocuta Crocuta ( d’Emmanuelle Pidoux ) en ont fait une micro-publication, un tirage très limité à 50 exemplaires, sous sachet cristal, contenant un petit livret de 20 peintures de Sylviane, une reproduction de la photographie source, et un vrai petit original, une aquarelle d’une fleur différente dans chaque pochette. Un objet sensible, précieux, déjà rare donc, et pourtant vendu 10 euros aux premiers arrivés.

Crocuta Crocuta

celineguichard.name

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.