Une couleur banane

Publié le 17 décembre 2020

C’est le poète antillais Kenny Ozier Lafontaine (poète, plasticien, performeur, vidéaste trouves-je sur le Web) qui a contacté Céline Guichard pour lui demander d’illustrer un de ses textes : Une couleur banane, soap trash scandé comme un rap. Résultat, Couleur banane est un cahier obèse noir noir et jaune presque fluo ou tout est jeté comme dans un cahier d’écolier au feutre gras imagé expressionniste, tout fusionné sérigraphié par l’éditeur Le Dernier Cri.  Ça va vite, le texte, ça évoque, ça claque, des phrases qui se jettent et qui jubilent improbables poétiques et drôles. Les images sans crayonné directement au pinceau à l’encre, noires, claquent de concert, jouant, jubilent avec. Il fallait un équivalent visuel jeté à la pulsion du texte de kenny Ozier Lafontaine, Céline Guichard l’a fait. Réussite. Fusion texte-image et objet hors genre, marginal, ce livre est une œuvre. Simplement.

Une couleur banane, Kenny Ozier Lafontaine & Céline Guichard, SicksCREEN book 44 pages  / 24-17 cm / 5 colors  / 150 copies / paper fedrigonni 260 grm / cover black paper 42O grm  / 20 euros chez l’éditeur :

http://www.lederniercri.org/prod/celine-guichard-ozier-lafontaine-une-couleur-banane-1399,new.html

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.