victime de la mode

Pour ce qui est notable ici, hyper importante expérience web : acheté deux paires de chaussures sur Internet. Assez drôle, puisqu’il y en a une que j’ai déjà, juste acheter les mêmes pour avoir une paire présentable pour les rendez-vous importants. L’amusant, c’est donc que je connais les modèles, la marque (Clarks), ce qui est remarquable pour moi qui n’y connais rien, et donc je sais le prix, et je sais même le prix de mon commerçant habituel. Avait vu une solde la semaine dernière. Aujourd’hui, fric tombé dans banque, regarde et sur le même site, le prix a augmenté… Je tente de virer les coockies… Mais non, le prix reste augmenté, même si c’est encore 20 euros de moins qu’en magasin. Mais ça m’énerve… Et j’oublie. Et en passant sur un site, l’un de ceux qui affichent des bannières publicitaires sauvages, me proposent mes pompes presque moitié prix sur un site connu, reconnu, sur lequel j’ai déjà été client. Hum… du coup, acheté deux paires, de deux gammes différentes, même marque, terrain connu, pour occasions diverses (en gros, pour le travail, quoi !). Enfin, pour quand je dois sortir de l’appart, puisque je ne sors presque pas. Et je me suis amusé de moi-même, puisque j’avais écrit un article pour OWNI sur le fait que les algorithmes d’Amazon n’avaient jamais réussi à me vendre un livre en plus de dix ans, et là, PAF, victime consentante d’une bannière publicitaire, c’est-à-dire le marketing le plus intrusif, le plus chiant et le plus moche. Et en même temps, j’ai MES pompes, que j’aime, hyper confortables, à moitié prix… Et je me fais mon propre cadeau d’anniversaire…

Ha, « bip ». Veut boire un café. OK. T’façon, je me suis pris une dose d’ancienne vie vendredi soir, avec toutes ces têtes que je n’avais pas revues depuis. Alors, je devrais résister.

En train de me réconcilier avec G. Debord. Grâce à un texte tardif, « Panégyrique », très loin des premiers textes situationnistes que j’ai toujours trouvés d’essence totalitaire. Après la fashion victime…

Mais je réserve mon jugement définitif… [Accident ici]

Laisser un commentaire