Vite

Je trouve un coup à la place d’un cou. Un coup mal placé. En général, je me relis et enlève quelques coquilles le lendemain. C’est ennuyeux pour les premiers lecteurs. Mais je publie de plus en plus vite. Il y a déjà trop de billets qui disparaissent dans les limbes de ce site, censure, et plus j’attends, plus j’hésite… Non, je dois publier vite. Écrire vite et publier vite.

Remarque que les images sont les premières victimes de cette rapidité-là.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :