Traversé / rongé

Publié le 1 mars 2016

Ce qui me traverse est bon. Ce qui me ronge me tue lentement. J’espère ce qui me renverse.

Une sphère de métal brûlante s’est installée dans mon torse, juste derrière le plexus.

Absence et silence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − quinze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.