Un soir sans fraicheur

Publié le 3 septembre 2004

Un carré de lumière grise se reflète dans la fenêtre entre-ouverte. On sent le bleu de l’extérieur qui vient jouer avec l’orangé de la lumière de la cuisine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − dix =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.