La pulsion doxique

Cet article est référencé dans : sociologie

Je cherchais à nommer ça, ce que je vois partout, ce que j’entends partout, ce que je lis partout, trouvant brusquement que le « réflexe réactionnaire » n’était qu’une des expressions d’un phénomène plus large.

Non, en voyant passer sur facebook des pseudosentences philosophiques idiotes qui trouvaient instantanément assentiment général, je me suis posé cette question : pourquoi est-ce irrépressible ? Pourquoi, confronté à certains stimuli, un nombre invraisemblable de gens répond toujours de la même manière, et ça depuis toujours, revivifiant chaque fois dans une nouvelle situation de beaux morceaux bien savoureux de connerie de cette doxa poisseuse qui compose la matière même des communications interpersonnelles ? Pourquoi est-ce irrépressible ? Pourquoi toujours balancer les mêmes conneries ?

Pourquoi toujours s’embourber dans ce que l’individu, en toute bonne foi s’imagine être une morale de bon droit, mais qui en fait, est TOUJOURS une erreur logique, une méconnaissance, une bêtise ordinaire, une réaction à la con… Pourquoi ?

Et c’est là que j’ai nommé ça la « pulsion doxique », irrésistible instinct de la connerie partagée.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :