Météo

La lumière géniale, là, ce soleil qui a attendu jusque-là pour pouvoir enfin jouer avec la façade d’en face. C’est ce qui est génial, quand le temps n’est pas de saison. Est-ce si discret ? Mais quand un temps d’automne, par exemple, s’invite au printemps, le résultat est inédit. La lumière, elle, est celle du temps qu’il devrait faire, et vient alors jouer une partition unique avec la pluie et le vent. Parfois même le froid.
Oui, j’aime ces disjonctions de la météo qui nous offre des dépaysements immobiles.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :