proemio

Cet article est référencé dans : égotisme, poésie

Luxe, calme et volupté (sans fric)

Quelle audace !

Qu’il est audacieux, cet entêtement à se consacrer à l’esthétisation de son monde proche quand le reste va à l’abîme ! Qu’il est audacieux de ne pas avoir besoin d’argent pour ça !

Quelle audace !

Oui, on a le droit de se moquer du monde. Fait-il quoi que ce soit pour ne pas prêter le flanc à l’ironie ? Non. Alors, moquons-nous de lui. (De nous même ?)

Quelle audace !

Sans île paradisiaque, sans fric, sans rien de particulier, sans rien que ce que n’ont déjà les autres…

Quelle audace !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :