Salvateur

C’est la première fois que j’oublie de mettre un titre à un billet. Alors que j’adore mettre des titres ! Pour la peine, je suis obligé d’en écrire un 2e avant de me coucher.

Avant de venir sur le blog, alors que je me suis déjà usé les yeux, je prends un bain bouillant, pour m’ébouillanter, pour faire une transition…

Et dedans, j’attends le moment ou l’activité mentale s’arrête, et où le réel redescend sur moi. Ce truc des bouddhistes. Non… ne parle pas des bouddhistes, tu vas encore t’énerver !

OK, je ne parle pas des B.. Donc, ce moment ou ton environnement revient, est là, présent et qu’enfin tu redeviens présent au monde, parce que juste avant et depuis des dizaines d’heures, t’étais dans tes ruminations à la con… Voilà, ce moment-là. Le mur de la salle de bain est de retour, tu regardes comme pour la première fois, et là, doucement, tu peux enfin accepter, et assimiler les derniers mois, et laisser exploser dans cette minuscule pièce sans fenêtre, comme une cellule de moine, un immense rire, un immense rire à la place des larmes, enfin ! Tu te vois enfin, et tu te moques de toi. Tu te moques de toi. Et tu as bien raison !

%d blogueurs aiment cette page :