Travers

Pense : “J’irais toujours là où vous n’êtes pas. Horreur de la foule”.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :