cite

« ma vie parmi les auteurs de bd » une expo pendant le FIBD2015

La Maison des auteurs, résidence Angoumoisine d’auteurs de bande dessinée, présente une large sélection de photographies de mon projet en cours « Romantic iPhone »  à l’occasion du Festival international de la bande dessinée 2015.
 Du 29 janvier au 1er février 2015, environ 300 tirages 10×10 seront exposés dans la continuité de l’exposition officielle des auteurs en résidence.

Je remets ici la présentation de ce projet photographique :

« Romantic iPhone est un journal visuel intime/extime exclusivement réalisé avec un smartphone. Il raconte ma vie au sein de la communauté des auteurs de bande dessinée et autres producteurs d’image. C’est un album souvenir, un objet d’art social, une autofiction, une fiction collective. Malgré les contraintes, format carré et usage exclusif de l’appareil photo du smartphone, il s’amuse des usages communs de la photographie de partage et des esthétiques induites par l’usage des filtres. »

Préparation de l’exposition dans l’atelier que je partage avec Elric Dufau :

expo

La page de la Cité de la bande dessinée et de l’image : www.citebd.org/spip.php?article6971

Le blog photographique Romantic iPhone : romanticiphone.tumblr.com

 

 

 

Capture

« étant donnée » par Cécile Portier

Il y a deux ans, j’ai participé à la conception d’une petite part de ce web-objet de Cécile Portier : « Étant donnée ». L’objet, bien sûr, évoque l’installation de Marcel Duchamp (Étant donnés) en en dépliant le dispositif sur le web, mais surtout, propose une lecture de notre rapport très contemporain, conceptuel, social, politique et sensible, à la « donnée numérique », cette nouvelle arcane de l’identité.

Naviguez dans etantdonnee.net :

Capture2

 

Un portrait de Cécile Portier : www.ciclic.fr/livre-lecture/residences-numeriques/cecile-portier-autoportrait

Le site d’écriture de Cécile Portier : petiteracine.net

Ont participé à la réalisation d’étant donnée :
Julien Kirch, Laure Chapalain, Juliette Mézenc, Stéphane Gantelet, Pierre Ménard, Alexandra Loewe, Julien Pannetier, Alain François, Benjamin Dufour, Lagrande Lessive, Saemmer Alexandra, Mathilde Trichet, Pascale Petit

 

 

noir

Je porte le deuil

Oui, je porte le deuil de dessinateurs qui ont accompagné toute ma vie, dont les images ont nourri mon imaginaire et le sens de leurs dessins forgé ma conscience politique.
Je tenterais de penser les événements plus tard.

 

 

 

maestro02

Maestro : imitation de la beauté

En regardant Maestro, de Léa Fazer, je me posais cette question : l’imitation de la beauté produit-elle de la beauté ?

Mais avant ça, une autre question, sur ce désir actuel de quelques auteurs discrets de parler du cinéma d’auteur dans leur film. C’est un sujet en soit, de mettre en scène le tournage ou la promotion d’un film d’auteur, mais aussi d’aborder les problèmes complexes et irrésolus du goût que posent ces objets esthétiques qui peinent souvent à trouver leur public.
Problèmes complexes et nuancés abordés par la distraction des adolescents comme unique critère de financement dans le film de Claude Duty (Chez nous c’est trois ! ), et ici, dans « Maestro », par la rencontre de l’acteur « au gout vulgaire » avec un réalisateur poète, pseudo Rohmer incarnant la notion même d’auteur. Read More →

IMG_9311

Amruta Patil dans son atelier

En me dirigeant vers l’atelier d’Amruta Patil, une légère inquiétude : J’estime l’abîme de mon ignorance sur la culture indienne. Vertige ! En particulier, sur la culture contemporaine… Et mon cerveau tente tardivement de rassembler les quelques repères littéraires, artistiques ou cinématographiques à sa disposition : un dérisoire théâtre d’ombres noyé dans l’immensité d’un pays monde !

Mon flou mental est à l’exacte image de la brume sale, froide et humide qui efface la vallée aujourd’hui, ce 16 décembre si proche du jour le plus court de l’année. Je sais que la lumière sera faible et donc, que les conditions de prises de vue seront difficiles pour mon pauvre Smartphone. Read More →

vivien

Un tramway nommé… ennui

Passage TV et révélation : « Un tramway nommé Désir », si tu fantasmes pas sur le torse de Brando jeune (C’est pas ma came)… C’est quand même une pauvre chose surjouée gavée d’humour involontaire, de ridicule qui tue, de scènes improbables et psychologiquement infondées et surtout, surtout, d’interminables tirades de la frigide Vivien Leigh !

Ce n’est pourtant pas la première fois que je le vois. Mais quand j’ai commencé à rire, à rire, j’ai enfin accepté d’outrepasser son aura monstrueuse, et enfin compris que j’avais vu des tas de meilleurs films de l’époque, et même de bien meilleur Kazan (il faudrait revoir, mais j’ai un bon souvenir de « Sur les quais » par exemple). Read More →

tulipe

Tulipe, le petit grand philosophe

Tulipe est un ours stoïque qui vit d’intenses aventures concentrées en petits strips de 4 cases. Tulipe est un personnage de Sophie Guerrive, une auteure de bande dessinée que j’aime bien énerver. Et je sais comment l’énerver, il suffit de faire un lien sur ses anciens livres pourtant si drôles !

Mais aujourd’hui, le sujet, c’est Tulipe, son ours numérique qui se prélasse sur le réseau Tumblr. Read More →

Amazing02

Amazing #2 / ma petite participation

Déjà évoqué ici, ma participation à Amazing numéro 2 avec un article sur les galéanthropes extrait de celui-ci plus conséquent http://bonobo.net/la-femme-felin-figure-zoomorphe-transculturelle-2.

Mais qui dans la revue est superbement illustré par Sébastien Chrisostome !  Cet après-midi, j’ai récupéré mon exemplaire d’auteur. C’est une jolie revue bien épaisse, 114 pages avec de la BD, des articles et des nouvelles richement illustrées… Tout ça de haute tenue ! Et donc, mon article illustré par Sébastien Chrisostome ! Et là, c’est la grosse classe !

chattes-chrisostome

Au sommaire de ce numéro 2 sur le thème du double :

Jérôme Allavena – Jean-Baptiste Bazin – Mai Li Bernard – Stéphanie Cadoret – Jean-Philippe Carton – Sébastien Chrisostome – Laure Clemansaud – Coco -Naïs Coq – Laurent Crevon – Johan Czajkowski – Anna Faivre D’Arcier – Thomas Desvigne – Cyrille Drevon – Gaelle Duhazé – Eyvie – Florent Fortin – Claire Fouquet – Alain François – Alexandre Froufe – Olivier Garcelon – Nicholas Gazeau – Julienne Jattiot – Olivier Joignant – Emmanuel Libigre – Olivier Leborgne – Thales Lira – Tony Manent – Lise Martegoutte – Barbara Muller – Shoko Ogashi – David Parrat – Morgane Parisi – Benjamin Peignon – Judicaël Porte – Boris Pramatarov – Razvan Anton – Clémence Rossi de lala – Romain Sein – Natacha Sicaud – Valentin Szejnman – Olivia Tô – Juliette Turner – Aurélia Vuillermoz

doubles-pages