celine

Les images de Céline Guichard

[ Texte écrit en mars 2016 pour le catalogue de l’exposition “Mauvaises Graines II”, du 10 Mai au 16 Juin 2016, Espace Topographie de l’art / Paris ]

Les images de Céline Guichard provoquent rarement l’indifférence. Elle n’a pourtant jamais l’intention de choquer, mais une intention farouche, oui, de ne pas réprimer les images qui naissent du jeu complexe de la pratique quotidienne du dessin, de ses recherches visuelles et de toutes les réminiscences qui la traversent. Read More →

Ne pas croire les proverbes

Toute ma vie m’a confirmé une chose : quand tu l’ouvres, tu t’exposes. Pourtant, au-dessus de tout et au-delà de toutes les conséquences possibles : le silence est toujours coupable.

 

Aux lecteurs masochistes

Vous êtes tous responsables de la dégradation de la liberté de la presse en France : pourquoi vous entêtez-vous à lire une presse dont vous connaissez le [les] patron ? Pourquoi ?

C’est donc vous qui continuez à assurer la mainmise sur l’information par quelques groupes d’intérêts privés.

Ha, au fait, un partage d’un article est tout aussi coupable. Arrêtez de lire et colporter ces conneries et participez ainsi à désagréger ce qui n’est plus qu’une arme idéologique contre vous !

amis

Soir

Nos soirées résonnent d’un étrange sabir babylonien à laquel je ne comprends à peu près rien.  Mais mes amis me rendent heureux.

giulia

“Giulia Sagramola” illustrée

Capture d’écran 2016-05-01 à 18.28.16Ha, trop fier ! Giulia me tague sur facebook à l’occasion du partage d’un bel article du site www.lospaziobianco.it sur son livre “Incendi estivilargement illustré par les portraits que j’ai faits d’elle l’année passée. Portraits au smartphone ou au reflex :

L’article : Estate, musica e colore: intervista a Giulia Sagramola

Estate, musica e colore: intervista a Giulia Sagramola

Inclinaison

Il n’y a que deux sortes de bourgeois : les bobos (ceux qui ont les moyens intellectuels et spirituels de culpabiliser) et les bobeaufs (ceux qui se vautrent dans l’avoir et en sont fiers en plus !). Quant à faire, même si je suis un enfant du lumpenprolétariat, je préfère fréquenter les bobos.

IMG_3567

Le temps

Vous savez pourquoi les gens se parlent du temps ? De la météo…

Vous savez ?

Ce n’est pas parce que ça entretient les “liens faibles” à la con. Les liens forts, ça n’existe pas (t’as qu’à croire ! Quand ton père, ta mère, ton fils, ta fille, tes oncles t’auront volé, escroqué, manipulé, violé, assassiné, comme c’est arrivé à la très grosse majorité des victimes de crime et délit depuis les débuts de l’humanité, on en rediscutera).

Non, c’est parce que c’est la chose la plus importante, celle dont dépend notre survie. Il semblerait que beaucoup l’ont oublié.

Ça va leur revenir…

monde

Morte leçon

Le monde dans lequel je suis né n’existe plus.

Le monde dans lequel j’ai grandi n’existe plus.

Mais je ne le regrette pas.

Ce monde était petit, mesquin, et sentait la poussière et la crasse

Le monde d’aujourd’hui est cauchemardesque, mais il est grand et complexe..

Il est si grand et si complexe qu’aucun esprit antérieur ne pourrait espérer y survivre, et encore moins résoudre nos problèmes.

Nos problèmes sont inédits, en taille, en force et en complexité. Aucun mort ne peut nous venir en aide. Tous les humains antérieurs ont été confrontés à des mondes simples et minuscules.

Vous pouvez jeter tous les livres des morts donneurs de leçon.

Dans notre monde, que nous gérons comme nous pouvons, ils y deviendraient instantanément fous.

 

 

marine-band

Trail

Le dessin du jour par Marine Blandin. Une mise en situation des personnages de l’histoire que je lui écris ! Raaaah ! ça me donne envie de les faire courir encore et encore !!! Et envie d’écrire !

 

marine1

 

Capture d’écran 2016-03-26 à 09.30.51

Le nouveau blog d’Alfonso Zapico

Alfonso Zapico est passé boire le thé. Nous en avons profité pour réaliser quelques photographies d’illustration de ses livres pour son tout nouveau blog :
www.sweny-studio.com

James Joyce

DSC_0011

La queste du «Capitaine Mulet»

J’ai un rapport un peu particulier avec le travail de Sophie Guerrive. J’ai été l’observateur privilégié de la genèse de son dernier livre, «Capitaine Mulet», qui vient de sortir chez 2024 deux bonnes années après son achèvement. Et elle m’a offert tous ses livres… Même ceux dont elle ne veut plus parler, et donc, dont je ne parlerais pas… Je ne parlerais pas de… Je… Ha c’est pénible ! Mais voilà, les auteurs ont souvent des problèmes avec leurs premiers livres… dont je ne parlerais pas de… Read More →

Cette nuit

J’ai rêvé d’une ascension vers le bas, à deux, à travers des escaliers paradoxaux et enfin un boyau étroit rempli de vase et peuplé de rats géants.

 

En me levant, je reprends l’écriture pour Marine.

 

 

3ad12cfb1a5b16ea6ab2fa422934f016

Je volerais plus haut encore

« Je dois donner une forme à ce qui me brûle ». Toujours, pour ne pas me consumer.

Je ne pensais pas trouver un tel champ esthétique dans la pratique de mon père. Ceci, cette chose-là lui appartenait. Pour ma part, je n’y voyais rien, plus rien qu’une chose morte, un grand désert stérile. Une Histoire comme il y en a tant.

Je me trompais. Je découvre un champ immense, aussi large que profond, mais aussi dialectique, et par là démultiplié. Un territoire vierge pour moi, dont chaque parcelle reste à explorer.

Une extraordinaire et excitante marge de progression. Un espace ouvert vers le haut, comme le ciel, qui n’accepte qu’ascension…

Abonnez-vous au tableau Alain François photos de Alain sur Pinterest.

mickeyman

Drôle d’oiseau

Je n’imaginais pas, lorsqu’Elric m’a dessiné en drôle d’oiseau :

La souris et le [pseudo]-photographe

souris-elric

..que ça deviendrait un sorte d’alter-ego… Deux ans plus tard, Mickeyman, très sympathique dessinateur Taïwanais, s’inspire d’Elric pour me représenter en figurant dans une petite bande pour le Taiwan’s daily newspaper,

mickeyman2

…parce que, ils me l’ont avoué, les dessinateurs n’arrivent pas à me dessiner ressemblant ! Ai-je une drôle de tête ? Alors, l’invention d’Elric fait école : je suis devenu un drôle d’oiseau ! Je ne sais pas trop quoi en penser ??? Car je suis un singe ! Un singe ! (où un éléphant, pourquoi pas…)

Un oiseau ? Bon… Si vous voulez… J’ai peur de faire un peu peur comme ça :

al-mickeyman

Dans la BD, je reconnais le crâne d’Elric, les cheveux bruns d’Eme de Armario, la casquette de Brahm Revel, Giulia Sagramola et Giorgia Marras… et donc les oreilles de Mickeyman et son amie.

mickeyman