La remarquable performance de Robin Lord Taylor en futur Pingouin

Une lecture de Gotham, la série

En passant, rapidement, une lecture de Gotham, la petite série qui met en scène l’enfance de la faune hétéroclite qui peuple les aventures de Batman. Conformément à l’ambiance très noire des derniers films, et conformément à l’évolution des comics depuis les années 70, cette série est un pulp, un polar crasseux presque classique. Les histoires tournent autour du commissariat d’une ville (Gotham) corrompue par une mafia folklorique ayant des ramifications partout, de l’industrie à la finance en passant par la politique et la police… Puisque Batman est encore un enfant, le héros central est « le seul policier intègre » de la ville, qui doit devenir, dans l’avenir de la série et le présent des comics depuis 1939, le célèbre « commissaire Gordon » qui peut convoquer Batman grâce à un projecteur qui tatoue les nuages d’une chauve-souris géante. Read More →

IMG_0420

L’écriture revient par la fenêtre

Je suis dans mon atelier, seul, au calme. La porte est ouverte sur le couloir silencieux. j’ouvre la fenêtre, pour laisser entrer le bruit de la rue. Le bruit de la circulation. Je me lève régulièrement et me penche dehors. Je regarde cette minuscule part du monde. Activité ancestrale, vieille comme les fenêtres. Personne ne se dit jamais que la fenêtre a eu une « invention », son moment zéro, qui vient peut-être longtemps après le « mur ». Mais c’est un objet technologique d’une importance considérable. Qui mesure l’incidence de la fenêtre sur les modes de vie et sur la culture humaine ? Sur la peinture, c’est documenté, mais sur l’ensemble de la culture ? La roue, c’est bien, mais la fenêtre, c’est pas mal non plus ! Si tu enlèves la fenêtre, toute la littérature antérieure au téléphone portable s’effondre ! (Pour dire : si tu enlèves le téléphone portable toute la fiction contemporaine s’effondre)

voilà. Voilà comment je reviens à l’écriture par la fenêtre. Juste en observant les voitures, en tentant de capter des choses infimes sur la vie des conducteurs, en observant le va-et-vient des clients du bar au coin de la place, ceux qui stagnent sur la terrasse en bois, et mes quelques camarades qui passent dans un sens ou dans l’autre, qui vont faire leurs courses au marché ou qui traversent dangereusement.

Oui, il est temps de revenir écrire ici.

 

 

turque

Dissémination turque

Je note ici pour mémoire les usages de mes petites photographies de smartphone que je publie sur le tumblr Romanticiphone. Je découvre aujourd’hui qu’un portrait de Céline Guichard se retrouve dans une revue turque d’art et littérature (je crois) à la ligne bien punk : « LÖPÇÜK #03″ de novembre 2014.

IMG_9369

 

IMG_9629

En Coree \ en France de Yoon-Sun Park

Yoon-Sun Park

Yoon-Sun Park est une jeune auteure de bande dessinée coréenne qui vit depuis 2008 en France. Elle a publié un livre chez Sarbacane en 2011 et deux chez Misma (2013 et 2014), mais pour son projet le plus personnel, elle a choisi l’auto-édition. Elle voulait y parler librement de sa famille, de la Corée et de sa découverte de la France, et ce choix de l’auto-édition lui permettait de garder la maîtrise totale du contenu et de la diffusion du livre.

Le diptyque En Corée \ En France

En deux petits romans graphiques auto-édités, Yoon-Sun Park nous livre ses souvenirs de la Corée et sa découverte de la France. Ces deux livrets à l’allure si modeste sont une si belle surprise qu’à la fin j’ai eu la douce impression qu’une amie venait de m’envoyer une longue lettre, une lettre manuscrite, reçue par la vieille poste. Une chose qui n’arrive plus, ou presque… Read More →