Rousseau et moi

Rousseau et moi

C’est quoi ? Une nouvelle série ? Après Mishima… Je ne sais pas. Mais c’est surprenant que les blogueurs égotiques ne parlent pas plus souvent de Rousseau. Parce que si le système semble lointainement initié par les lettres de la Sévigné — « Les lettres de Mme de Sévigné étaient très prisées. Il arrivait à Mme de Thianges de faire mander Continue reading Rousseau et moi

Mishima et moi

Mishima et moi

Dans la base de WebObjet, je trouve une note que je n’avais pas publié. Datée du 7 février 2007, cette note a été écrite juste après l’interruption momentanée de la grande page « ça recommence comme ça » [disparue]. Je ne me souviens pas pourquoi elle n’a jamais été publiée. Je la pose ici, dans Continue reading Mishima et moi

L’affichette

J’emporte mes jolies radios de mon crâne chez mon médecin. Enfin, pour être exacte, chez la remplaçante de mon médecin, qui lui est en arrêt maladie depuis des mois… Impossible de savoir ce qu’il a… J’approche de la porte ancienne, assez mal entretenue. Je suis arrêté par une affichette sortie d’une imprimante laser, épinglé à Continue reading L’affichette

Spam du soir

Spam du soir

Ce soir, je reçois ça : Enfin un site de Live Shows 1-1 avec des « bombes » … 24h/24 Acces direct a plusieurs douzaines de filles super canons ! Vraiment du Live Show 1 a 1 ! Elles vous écouteront, vous obéiront. Choisissez celle(s) qui vous convient et AMUSEZ-VOUS comme un fou !

tête de mort

tête de mort

Ce matin, chez le radiologue. Une dame sèche qui m’engueule. Pourquoi elle m’engueule ? Faites ça, faites ci, « Tournez la tête, non, trop, un peu, encore…, ne respirez plus, respirez ! »… « VOUS AVEZ FERMÉ LA BOUCHE ! ». Non, j’ai pas fermé la bouche… « De toute façon, ça se verra sur la radio ! ». Mais je n’ai pas fermé… Elle Continue reading tête de mort

samedi

samedi

Repos. Repos. Calme, avec le luxe du temps et la volupté du temps. Sur le Bloc-Notes du Desordre, Nathan Va chercher du pain tout seul… www.desordre.net/blog

posté

posté

Le mémoire est parti par la poste, en direction des membres du jury. Hier soir, une extrême fatigue, l’effet retard, l’accumulation. Je n’arrive plus à me lire, et de toute façon, j’ai la tête vide, je ne sais même plus ce qu’il y a là-dedans. Quel drôle d’exercice ! Maintenant, je peux revenir à WebObjet… Et Continue reading posté

PacMan

PacMan

J’aurais jamais cru qu’un truc comme ça arriverait : je viens de jouer à PacMan dans le Mac… Marche bien ce PacMan, ce jeu d’arcade de mon adolescence… Tête vide et fantômes gloutons. Vraiment le truc de con. On attend Yann et Sophie. Sophie doit être en train de faire un gâteau. Je sais que je Continue reading PacMan

Voilà

Voilà

Voilà. L’écriture est terminé. Lundi 20 à 1 heure du matin… Je suis dans les délais puisque si le jury doit lire 20 jours avant la soutenance, il faudrait qu’ils l’aient entre les mains mercredi… Le problème, c’est que j’ai pas relu. Peut pas envoyer ça comme ça… Je n’ai pas décollé mon cul de Continue reading Voilà

presque fini

presque fini

Voilà… J’ai terminé toutes les parties « laborieuses » du mémoire. Plus qu’à introduire et à conclure… Plus qu’à… Ne pas stresser…

Un mardi soir

Un mardi soir

Ce soir, je reçois ce spam : « Infiltrez vous dans l’intimité de centaines de jeunes femmes. Vous VERREZ TOUT ce qu’elles font !! SANS QU’ELLES NE VOUS VOIENT ! »

Un mardi

Un mardi

Je ne lève pas le nez. Le gras du mémoire est écrit. Un travail titanesque. J’ai foncé tête baissée dans un sujet qui brasse une bonne part de la culture humaine. Et j’y vais. Je m’étais dit « limite ta bibliographie, limite, resserre le propos… ». Que dalle, j’ai plongé tête baissée, avec toute la Continue reading Un mardi

Raison

Raison

Il y a des jours qui ne devraient pas se raconter. Ça vous tombe dessus comme ça, vous n’avez rien vu venir, et les choses s’enchainent vers je sais pas ou. Que l’écran de l’iMac devienne noir, qu’il clignote et affiche une bande de la page que j’étais en train d’écrire répété sur tout l’écran, Continue reading Raison

Chien de sa chienne

Chien de sa chienne

Comme j’adore me contredire. Découverte d’un film inconnu : Un chien qui rapporte, d’un quasi-inconnu, Jean Choux. Un film sans intérêt. Presque. Au détail prêt que formellement, le truc est explosif, que Jean Choux s’amuse au Jump-Cut 30 ans avant Godard, que le son s’accélère, que la caméra se retourne, que ça monte frénétique, épileptique, que Continue reading Chien de sa chienne

Mort de monstres en série

Mort de monstres en série

Michel Serrault, dimanche, Bergman, Bergman, merde, lundi, et Antonioni mardi… Drôle d’été. Serrault n’est qu’un interprète, il n’a pas été sifflé, et les films que la tv va ressortir sont les moins bons, c’est couru, et les deux autres, ont dû subir, et subir. Bergman, on lui a reproché la forme… Mais je me demande Continue reading Mort de monstres en série

Crève

Crève

Une grosse crève. Saleté de météo. Saleté de saleté. Il suffit que j’ai besoin de mon cerveau pour ça soit ça que ça attaque !

Boulet

Il suffit que j’ouvre ici un simple Blog pour que rien ne vienne. J’ai déjà essayé cette forme d’écrits, et je n’ai pas particulièrement aimé. Quelque chose qui ne me plait pas dans le séquençage. Et le mémoire qui piétine. J’ai fait l’erreur d’écrire la semaine dernière presque d’une traite un chapitre trop brillant. Il Continue reading Boulet

Balletto, de Sophie Darcq

Balletto, de Sophie Darcq

Dans « Ballettto », un cahier A5 autoédité par Sophie Darcq, les souvenirs et les rêves s’entremêlent. Mais les souvenirs ne sont que des rêves éveillés. Balletto est mélancolique, étrange, et très prometteur. Sophie Darcq dessine bien, solide, fort même et elle a une véritable puissance d’évocation. Ça donne envie de lire plus long !

Qu’y a-t-il dans Haruki Murakami ?

Qu’y a-t-il dans Haruki Murakami ?

Ici, un mémoire sur l’auteur Voilà Haruki Murakami (Murakami Haruki, en japonais). J’ai juste attendu qu’il ne soit plus à la mode dans les journaux féminins. J’avais commencé à écrire un article sur lui après avoir lu ses livres traduits en français, mais j’attendais le dernier de l’époque au titre prometteur « Kafka sur la rive », Continue reading Qu’y a-t-il dans Haruki Murakami ?